Le bruit et la fureur

Tranquille les gueuses ce soir on relâche la pression
La nuit va être furieuse on va s’niquer les arpions
Sur la piste. Prêtes pour la rétame? entre deux tarpés
J’écluse les white russians hé t’endors pas fais tourner
Girl j’ai les orteils qui planent et les ovaires en flammes.

Ecoute écoute

C’est quoi ce bruit de fond? J’ai les oreilles qui sifflent
A base de tass-pé, salopes, toujours les même poncifs
Te-ma Te-ma les boloss, encore pubères, déjà bigots !
Avec leurs gueules de puceaux ça espère encore pécho
Je me marre tellement que j’en pleure,
Ça pue la rancœur, les phallus qui prennent la poussière
Moi je pisse sur ces branleurs, qu’ils retournent à leurs prières.

Parce que là cloporte, tu frappes à la mauvaise porte
J’te l’dis cash guedin bouge passe ton chemin
Je suis ni ta pondeuse ni ta putain
Je suis le bruit et la fureur de la république
L’enfant terrible de Marianne et de toute sa clique.

Ecoute écoute
Je suis la rage animale de la république
Ecoute
Mon hurlement bestial et frénétique
« Liberté, Liberté chérie! »

Ça pue la testostérone gaffe, détends-toi prends une taf
Maintenant que j’arpente la piste, la meute avance l’œil furtif
Les doigts sur la détente moi j’enchaîne les splifs
Rien à foutre je suis en transe dans ma peau d’ébène
J’ai du sang russe qui roucoule dans les veines.

Ecoute écoute

Sexy girl j’ondule comme une vipère à l’affût
Nique les préambules, entre-nous pas d’malentendu
Faut qu’ça groove, qu’ça s’embrase ce soir c’est libération
Tu m’kiffes, j’te kiffe,
Lent déhanché de louve j‘amorce et je passe à l’action.

J’m’agrippe comme une harpie les sangs en ébullition
Jusque dans mes tripes ça sent la révolution
Sur un air de Nique ta Nique ta Nique ta
Hmmm comme une rengaine, bouge-toi allez dégaine
Bonhomme, c’est la chance de ta …

Putain tocard tu bégayes, t’as les ba-baloches mon salop
Sur le dancefloor, ça joue l’cador, passe ton tour
Débraye, moi j’embraye direction Las-Vegas Parano
Pour un roadtrip sévère crois-moi ça va être la misère
En mode VIP, gonze déride, genre genre
Thelma & Louise sous amphets et stéroides
All … night … long.

Gal … Approche … Gal !!!
Roule ton corps comme une virgule autour de mon corps
Tout vacille tout bascule c’est parti je pas en vrille
Putain j’ai la fringale !!!

Ecoute écoute
Je suis la rage animale de la république
Ecoute
Le hurlement bestial et frénétique
« Liberté, Liberté chérie! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *