Les bams et les boums

Ecoute les bams et les boums
Délivrer mon cœur blessé

L’amour ce n’est pas attendre
En comptant les jours passés
Auprès de toi à me plaindre
D’un bonheur déjà fané.

C’est comme un jeu ou enfreindre
Les règles à ses bons côtés
Un jeu sans âme à contraindre
Que des cœurs à fusionner
L’amour c’est apprendre
Des erreurs passées.

Entends les bams et les boums
Déchirer mon cœur blessé

L’amour c’est se surprendre
A compter les jours passés
Si loin de toi et à feindre
Un bonheur déjà fané.

C’est comme un feu à éteindre
Qui s’étend de tous côtés
Un feu sans flamme ou les cendres
De mon cœur sont dispersées
L’amour sait reprendre
Plus qu’il n’a donné.

Ecoute les bams et les boums
Délivrer mon cœur blessé

L’amour ce n’est pas se rendre
En pleurant les jours passés
Mais apprendre à ne pas craindre
Un bonheur à jamais fané.

C’est comme un feu à répandre
Qui ne fait que commencer
A s’embraser sans s’éteindre
Tout peut encore arriver
L’amour sait attendre
Les cœurs empressés.

Entends les bams et les boums
Déchirer mon cœur blessé

L’amour c’est se morfondre
Et pleurer les jours passés
Apprendre à ne plus attendre
Un bonheur à jamais fané.

C’est comme un jeu à se fendre
La tête pour tout oublier
Un jeu sans but à atteindre
Qui s’est déjà terminé
L’amour c’est pas tendre
J’ai déjà donné.

Ecoute les bams et les boums
Délivrer mon cœur blessé.

Entends les bams et les boums
Déchirer mon cœur blessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *